La Lino

La Lino

Client : La Lino   |    Lieu : Nice    |    Surface : 100 m²    |    Budget : n/c   |    Projet : Rénovation totale

Client : La lino (cabinet médical)  |  Lieu : Nice  |  Surface : 100m²   |  Budget : n/c   |  Projet : Rénovation complète

Un cabinet de kiné pas comme les autres !

Un cabinet de kiné pas comme les autres !

Trois jeunes kinésithérapeutes souhaitaient ouvrir leur cabinet et ils ont choisit pour cela un local à rénover en plein centre de Nice -une ancienne imprimerie non sans cachet avec ses carreaux d'époque au sol, des poutres apparentes au plafond et un grand mur en pierre. Le local se compose de deux plateaux d'environ 50m², libres de toute cloison mais séparés par 3 marches représentant un franchissement d'environ 50cm. En tant d'ERP de catégorie 5, il se doit d'être aux normes PMR soit dans son intégralité, soit en partie si toutes les fonctions proposées sont accessibles aux personnes handicapées. 

Les trois marches rendent le plateau du fond inaccessible en l'état. Il n'est pas possible d'installer une rampe au degré de pente réglementaire sans empiéter sur une grande partie de la surface au sol disponible, et installer un plateau élévateur, au delà d'être très couteux, était complexe puisque deux des trois escaliers devaient être condamnés pour pouvoir installer le nombre de box requis.

Il a donc été décidé que le plateau du bas comporterait un box accessible, en plus d'un espace d'accueil et du plateau commun permettant aux patients de réaliser leurs exercices. Le plateau du haut ne compte que d'autres box semblables, en plus des espaces privés réservés au personnel (wc, zone stockage et d'eau, accès au sous-sol).

Trois jeunes kinésithérapeutes souhaitaient ouvrir leur cabinet et ils ont choisit pour cela un local à rénover en plein centre de Nice -une ancienne imprimerie non sans cachet avec ses carreaux d'époque au sol, des poutres apparentes au plafond et un grand mur en pierre. Le local se compose de deux plateaux d'environ 50m², libres de toute cloison mais séparés par 3 marches représentant un franchissement d'environ 50cm. En tant d'ERP de catégorie 5, il se doit d'être aux normes PMR soit dans son intégralité, soit en partie si toutes les fonctions proposées sont accessibles aux personnes handicapées. 

Les trois marches rendent le plateau du fond inaccessible en l'état. Il n'est pas possible d'installer une rampe au degré de pente réglementaire sans empiéter sur une grande partie de la surface au sol disponible, et installer un plateau élévateur, au delà d'être très couteux, était complexe puisque deux des trois escaliers devaient être condamnés pour pouvoir installer le nombre de box requis.

Il a donc été décidé que le plateau du bas comporterait un box accessible, en plus d'un espace d'accueil et du plateau commun permettant aux patients de réaliser leurs exercices. Le plateau du haut ne compte que d'autres box semblables, en plus des espaces privés réservés au personnel (wc, zone stockage et d'eau, accès au sous-sol).

Cinq box d'au moins 6m² devaient être installés au total. Le local disposant d'une belle hauteur sous plafond, le parti pris fut d'installer des boites dans la boite et que ce principe soit lisible. Afin de rendre la chose plus ludique et originale, les box ont été travaillés comme des petites cabanes, aux toits penchés. Au dela de l'aspect esthétique, cela permet également d'englober les fenêtres du fond qui touchent presque le plafond, puis de redescendre la hauteur des box pour laisser respirer les volumes. Ces jeux de décrochés permettent également de créer des impostes vitrés redistribuant de la lumière naturelle dans l'espace de circulation, qui n'en a plus. Les boxs ne disposant pas de fenêtres (ceux côtés mur en pierre) bénéficient d'un large chassis fixe vitré.

Le deuxième parti pris fut de jouer sur l'alliance du bois et du polycarbonate pour rendre l'espace plus moderne et plus chaleureux. Un système de bardage en tasseaux est appliqué sur les murs des boxs et le garde corps de l'escalier. Le principe est décliné pour la paroi séparant l'accueil du plateau commun en une sorte de verrière réinterpretée, qui elle non plus de va pas jusqu'au plafond. Le polycarbonate, tantôt ondulé pour le rendre quasi-opaque et préserver l'intimité, tantôt lisse pour laisser passer un maximum de lumière, remplace le verre habituel. Dans le plateau inférieur, pour le confort des patients réalisant leurs exercices, un sol en dalles PVC effet béton est posé. 

Cinq box d'au moins 6m² devaient être installés au total. Le local disposant d'une belle hauteur sous plafond, le parti pris fut d'installer des boites dans la boite et que ce principe soit lisible. Afin de rendre la chose plus ludique et originale, les box ont été travaillés comme des petites cabanes, aux toits penchés. Au dela de l'aspect esthétique, cela permet également d'englober les fenêtres du fond qui touchent presque le plafond, puis de redescendre la hauteur des box pour laisser respirer les volumes. Ces jeux de décrochés permettent également de créer des impostes vitrés redistribuant de la lumière naturelle dans l'espace de circulation, qui n'en a plus. Les boxs ne disposant pas de fenêtres (ceux côtés mur en pierre) bénéficient d'un large chassis fixe vitré.

Le deuxième parti pris fut de jouer sur l'alliance du bois et du polycarbonate pour rendre l'espace plus moderne et plus chaleureux. Un système de bardage en tasseaux est appliqué sur les murs des boxs et le garde corps de l'escalier. Le principe est décliné pour la paroi séparant l'accueil du plateau commun en une sorte de verrière réinterpretée, qui elle non plus de va pas jusqu'au plafond. Le polycarbonate, tantôt ondulé pour le rendre quasi-opaque et préserver l'intimité, tantôt lisse pour laisser passer un maximum de lumière, remplace le verre habituel. Dans le plateau inférieur, pour le confort des patients réalisant leurs exercices, un sol en dalles PVC effet béton est posé. 

180522kiné_RENDU1&3
C:UsersBarbaraDropboxFREELANCEKINEPlansdwgplan-kiné_rec

Plan du projet

Plan du projet

180522kiné_RENDU2 copie

Vue depuis le plateau commun sur la paroi séparative de l'entrée

Vue depuis le plateau commun sur la paroi séparative de l'entrée

180522kiné_RENDU4 copie

Vue du plateau commun d'exercices

Vue du plateau commun d'exercices

180522kiné_RENDU1-carré

Vue depuis l'entrée sur l'espace d'accueil

Vue depuis l'entrée sur l'espace d'accueil

180522kiné_RENDU5-recadrée

Vue depuis derrière l'escalier sur le plateau des boxs et l'entrée

Vue depuis derrière l'escalier sur le plateau des box et l'entrée

180522kiné_RENDU3

Vue du plateau des boxs

Vue du plateau des boxs

Quelques images de l'espace existant

Quelques images de l'espace existant

C:UsersBarbaraDropboxFREELANCEKINEPlansdwgplan-kiné_rec

Coupes transversales

Coupes transversales

C:UsersBarbaraDropboxFREELANCEKINEPlansdwgplan-kiné_rec

Coupes longitudinales

Coupes longitudinales

Autres options d'agencements proposées pendant la phase de conception, non retenues


Autres options d'agencements proposées pendant la phase de conception, non retenues

La réflexion sur les circulations et l'usage était particulièrement importante dans ce projet. Contrairement aux apparences, le volume est très contraint à cause de la différence de niveau, du mur porteur central en pierre, de la trémie menant au sous sol et des accès existants. L'idéal était que les patients puissent avoir un accès direct au plateau des boxs, sans traverser le plateau commun, mais tout en ayant une emprise minimum de l'espace d'acceuil pour ne pas trop empiéter sur la surface du plateau. Cependant, l'espace réellement utilisable éest rapidement réduit car aux abords des portes (entrée, box) et des escaliers, on ne peut pas installer un patient pour lui faire faire des exercices.  C'est pourquoi il était finalement vain de vouloir faire un espace d'accueil miniscule ; nous avons plutôt décider d'implanter la surface "perdue" (circulation, accueil) sur la surface majoritairement inutilisable, en la condensant sur l'axe de gauche.


La réflexion sur les circulations et l'usage était particulièrement importante dans ce projet. Contrairement aux apparences, le volume est très contraint à cause de la différence de niveau, du mur porteur central en pierre, de la trémie menant au sous sol et des accès existants. L'idéal était que les patients puissent avoir un accès direct au plateau des boxs, sans traverser le plateau commun, mais tout en ayant une emprise minimum de l'espace d'acceuil pour ne pas trop empiéter sur la surface du plateau. Cependant, l'espace réellement utilisable éest rapidement réduit car aux abords des portes (entrée, box) et des escaliers, on ne peut pas installer un patient pour lui faire faire des exercices.  C'est pourquoi il était finalement vain de vouloir faire un espace d'accueil miniscule ; nous avons plutôt décider d'implanter la surface "perdue" (circulation, accueil) sur la surface majoritairement inutilisable, en la condensant sur l'axe de gauche.

C:UsersBarbaraDropboxFREELANCEKINEPlansdwgplan-kiné_rec

Plan ci-dessus - 3D ci-dessous

Elévations du projet : cuisine côté mur | cuisine côté salon | entrée

C:UsersBarbaraDropboxFREELANCEKINEPlansdwgplan-kiné_rec